Écouter la radio
Rechercher sur 1d-midipyrenees.com...
Album

Switch the letters

Description

Avant de se lancer dans la création de son deuxième album Switch the letters, Lunt a.k.a. Gilles Deles, est passé par tous les postes d’observation musicale possibles. Il a écouté, enregistré, guidé beaucoup d'autres musiciens avant de se donner le temps de composer et d'interpréter ses nouvelles chansons.

Son premier album éponyme sorti en 2001 impulsa la création du label We Are Unique Records dont il fut l’un des deux fondateurs avec son ami Gérald Guibaud. Une première pierre audacieuse qui fut à la fois un manifeste pour l’esthétique sonore et visuelle du label, c’est-à-dire à mi chemin de la pop, du folk, du post-rock, du noise et autres musiques
électro et expérimentales ; mais qui servit aussi de postulat de départ à l'identité sonore de Lunt, à savoir comment se faire rencontrer les mélodies et les expérimentations autour de son instrument de prédilection, la guitare. Une recherche qu’il poursuivit par la suite à travers la collaboration avec son ami artiste électro Virga (le split album Baxendall, 2003) et ses disques d’improvisation pour de multiples labels de renom (Carbon Records aux USA, Nexsound en Ukraine, Another record en France) et la sous division éphémère qu'il créa au sein de son label (Hitomi recordings, 3 disques entre 2004 et 2007).

Mais si presque 10 ans séparent ce nouvel album du premier, c’est aussi parce que la plupart des disques qui suivirent le sien dans le catalogue We Are Unique, à qui il offrit ses talents de producteur, lui doivent presque tous une part de leur identité sonore et de leur succès. Le groupe remuant de post-rock noise Melatonine et ses deux derniers albums (Les environnements principaux, 2003 ; Décembre est un samedi, 2007), l’inclassable et toujours étonnant Stéphanois Angil et ses Hiddentracks (Teaser for: matter, 2004 ; Oulipo Saliva, 2007), la folkeuse vénéneuse belge Half Asleep (we are now seated in profile, 2005), la collaboration The John Venture (2006) et le gang d’abstract pop B R OAD WAY (Enter the Automaton, 2008), autant de nom devenus des références dans leur genre en France.

Switch the letters est clairement nourri de toutes ces expériences. De manière purement concrète d'abord : Mickaël Mottet et Thomas Boudineau d'Angil & the Hiddentracks y participent, respectivement à la batterie et aux choeurs. Dans les chansons elles-mêmes et leur interprétation ensuite : on retrouve un peu l'album. C'est un disque riche, juste et soucieux. Expérimenté et mature aussi : ces dix années de gestation ont agi comme un charme. Switch the letters est un album que son auteur ne refera sûrement pas deux fois, qui sonne tel un condensé du meilleur du rock indé des années 90 et 2000, époque où Jim O'rourke abolissait les frontières entre expérimentation et pop.

Avec des airs de folklore écossais et les meilleurs éléments du R.E.M. de New Adventures in Hi-Fi dans l'inconscient, Gilles Deles a su jalonner des atouts surprenants tout au long de l'écoute de Switch the letters : il accueille au sein de ses compositions acoustiques des rythmes étonnants, des arrangements convaincants et des constructions subtiles. Chacune des chansons présente un caractère attachant et addictif : parfois c'est une phrase marquante, parfois un revirement de situation qu'on adore retrouver à chaque écoute. Sous une apparente simplicité folk, qui rappellera les meilleurs moments de Sophia, des expérimentations dignes du Beta Band et d’autres guitares noise réminiscenses de ses précédentes productions rodent toujours tapies dans l’ombre.

Un disque relevant dont il est impossible de sortir indemne et dont les chansons ébranlent l'auditeur pour longtemps.

Released on ...

Légende de la liste de lecture :
  • Vidéo
  • Complète
  • Extrait

Code de téléchargement

Si vous possédez un code de téléchargement, saisissez-le ici
Vous devez être connecté pour utiliser votre code de téléchargement. N'hésitez pas à créer un compte chez nous.

À découvrir

01 janvier 1970

01 janvier 1970